EVIL DEAD ! 30 jours, mes 30 références geek 10/30

Partagez l'article
      
 
   

Je n’aime pas spécialement les films d’horreur. Mes parents vous diraient qu’il était fort courant que dès que la moindre scène de violence pointait le bout de son nez, je me réfugiais dans l’escalier, me cachant les yeux en attendant que l’orage passe. Inutile de dire que je n’ai jamais, jamais demandé à mes parents de m’accompagner pour voir un film d’horreur. Ils m’auraient regardé avec des yeux tous ronds.

Mon premier film d’horreur

Et de fait, le premier film que je considère, moi, comme un film d’horreur que j’aurais vu au cinéma était… Indiana Jones et le Temple Maudit. Mon père a dû se dire que cela tenait du miracle que je ne me sois pas évanoui dans la salle. Entre les serpents, les insectes, la soupe aux yeux, les cervelles de singe en sorbet et le cœur arraché à pleine main, il faut dire qu’il y avait de quoi faire.

C’est ainsi que je découvris que l’horreur, non seulement cela ne faisait pas spécialement peur, mais que cela pouvait même être très divertissant ! Peu de véritables films d’horreur passaient à la télévision cependant, il fallait avoir Canal+, et justement, un jour, ma mère prit Canal+ ! Elle, elle voulait voir de la Formule 1, puisqu’ils avaient acquis l’exclusivité, moi je regardai Babylon 5, des films d’horreur et… certains films du samedi soir. Pour m’éduquer, quoi.

Maintenant, il est possible que La Cinq en diffusait aussi à des horaires pas trop indues, je ne me souviens plus…

Voir Evil Dead 2 à vingt ans

Et Canal+, on l’avait aussi à l’Armée ! Je ne sais comment, je ne sais pourquoi, nous avions Canal+ dans le logement des gendarmes auxiliaires de la caserne d’Evreux, promotion 1990-1991. Et ce soir-là, tard, passait Evil Dead 2.

J’ai juste cru halluciner. C’était plus qu’un One-Man Show, c’était un Two-Man-Show, tellement il était évident que le type derrière la caméra s’en donnait à cœur joie lui aussi ! Rarement j’ai assisté à une telle fusion entre une mise en scène et son interprète principal, j’ai nommé l’immense Bruce Campbell. Je devins un fan instantané, et ne loupai pas la diffusion suivante pour rien au monde. Quel bonheur, et la fin annonçait un Evil Dead 3 ?

Attendre Evil Dead 3 dès 21 ans

Ils ont pris leur temps les saligauds. Même si j’imagine qu’ils auraient aimé s’y mettre plus tôt. J’avais vu le premier Evil Dead entretemps, pas mal hein, même si ma préférence allait quand même au deuxième opus tout fou.

Quand le troisième est sorti, je me précipitai au cinéma, et je ne comprenais pas pourquoi Ash avait maintenant la voix de Michael Douglas. J’ai beaucoup aimé, même si je continuais à préféré le deux. Mais il y avait suffisamment de folie dans le trois pour me contenter. Belle trilogie, dont aucun épisode ne s’enchaine naturellement l’un avec l’autre !

Et ce n’était pas tout !

Non, ce n’est pas un supplément sur la série Ash vs The Evil Dead, car je ne l’ai pas vue ! Qu’est-ce que vous voulez, moi j’aime le deux :). Je la verrai sans doute une jour, et je vous dirai à ce moment-là ce que j’aurai pensé des trois saisons.

Ce ne sera pas non plus à propos du remake d’Evil Dead.

Non, ce sera Evil Dead : the Musical ! Deux fans dingos ont transformé les deux premiers film en comédie musicale, j’ai le CD et on peut trouver des captations sur Youtube, c’est à mourir de rire, jeu de mots pourri compris. Et les chansons sont diablement entrainantes !

Pour en savoir plus sur cet OVNI hallucinant, ci-joint un article plus détaillé : Evil Dead la comédie musicale ! – Norman T. Ray – Chez Sister Love (norman-t-ray-chez-sister-love.com)

Evil Dead Musical
Et ils devaient le jouer tous les soirs ! Bruce Campbell a dit qu’ils étaient dingues…

Partagez l'article
      
 
   
      
 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.