Rêve authentique : je réalise le film SISTER LOVE en 2021 ! Bonne nouvelle ? Euh…

Partagez l'article
      
 
   

J’ai fait un rêve étrange cette nuit, j’étais sur le point de réaliser le film basé sur mon roman « Mais qui est donc Sister Love ? » ! Bonne nouvelle ? Mouais, lisez plutôt ci-dessous…

On est des pros, oui ou non ?

En fait j’entrais dans un mini-van, dans lequel se trouvaient déjà une dizaine de personnes. Qui conduisait ? Mystère, en tout cas le van démarre. J’ai une heure (ma pause déjeuner du boulot) pour faire connaissance avec ces gens. De toute évidence j’ai fait confiance à une de ces personnes, une femme, pour organiser tout un casting de A à Z. Bizarrement, même si bien sûr, je ne me vois pas, je sais que je suis habillé plutôt « gothique », avec un long manteau noir, et que j’ai les cheveux longs, à la « Tommy Wiseau », le mauvais réalisateur du film tellement minable qu’il en est devenu culte, « The Room », que je n’ai jamais vu, mais dont j’ai vu des parodies, ainsi que des extraits du film de et avec James Franco, consacré à ce tournage : The Disaster Artist.

La directrice de casting me présente alors… l’actrice pour incarner Sister Love ! Celle-ci est petite, plutôt dodue alors que Sister Love est plutôt maigre, et a la peau plus blanche que moi, alors que Sister Love est une Africaine à la peau noire !. Elle porte bien les couleurs de Sister Love, mais inversées, une veste rouge en haut et un pantalon jaune en bas. Sister Love porte un haut en cuir teint en jaune, et un legging rouge carmin ! « Sister Love » demande si elle peut tourner ses essais le lendemain, et je suis bien obligé d’avouer que je suis salarié, et donc pas disponible le lendemain, et que je les rencontre aujourd’hui durant ma pause déjeuner ! Au temps pour mon professionnalisme de réalisateur…

Je sais que notre destination est à une heure de route. Comment je comptais m’en sortir alors que je savais très bien que ma pause déjeuner du boulot durait une heure ? Dieu seul le sait. En tout cas nous voilà dans un entrepôt, assis par terre. Je demande alors qui fait quoi sur ma production. Mes interlocuteurs se mettent à râler pour Dieu encore sait quelle raison, soit-disant que ce film, ça fait 10 ans qu’untel en entend parler… On doit être dans le futur, j’ai écrit le scénario, premier jet de l’histoire, en 2011…

Le tournage, enfin !

Flash-forward, cette fois-ci bel et bien sur le tournage lui-même ! Je suis en train d’ENGUEULER la pauvre actrice qui joue Sister Love ! « Les autres font des trucs et toi tu fais rien ! ». Quel connard je fais… La scène paraît simple. L’équipe de super-héros sort d’un ascenseur, dans un bâtiment visiblement en construction, vu qu’il y a de l’équipement de chantier un peu partout, et la caméra zoome vers eux. Je pense avoir reconnu les vêtements d’un autre de mes personnages, Furnace, mais ce que je vois surtout c’est l’ENORME morceau de tissu jaune avec deux trous pour les yeux qui se trouve plaqué sur le visage de « Sister Love ». Durant les années 60-70 Sister Love portait bien un loup jaune, mais elle y avait pourtant renoncé à notre époque…

La scène paraît simple, et pourtant rien ne va. Ca fait au moins trois fois qu’on refait la scène. Cette fois-ci, la caméra zoome, mais sur rien, les « acteurs » sont encore dans l’ascenseur, et le rêve d’arrête là ! Est-il besoin de le préciser, mais je vais le faire quand même, que le rêve est 100% authentique ? Autrement quel intérêt? Déjà que là…

Si c’est comme ça, pas pressé d’y être !

Donc, si ce rêve est prémonitoire, rendez-vous en 2021 pour le tournage le plus amateur et le plus bordélique possible !

Sister Love couverture amateur !
Mais qui est donc Sister Love ? a eu longtemps cette couverture maison !

Partagez l'article
      
 
   
      
 
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.